Les pages de jeux dans Spirou

 

Magnifique travail que cette double page de jeu réunissant les caricatures d'une centaine de héros de notre beau journal.

Imaginez le nombre d'heures de dessin qu'il a fallu à Lerouge pour concevoir puis réaliser cette double planche ! (Spirou n°4259 - 2019)

 

 

C'est qu'entre 1938 (l'année de création du journal) et aujourd'hui, ils ont bien changé, les jeux de Spirou.

Voici, pour vous en convaincre, le jeu proposé dans le premier numéro de 1938.

Ce MAH-JIC COLORS, d'origine américaine, initialise une production qui représente aujourd'hui environ 9000 pages de jeu ! ((comptage fait fin 2019 ; l'équivalent de 9 volumes papier de l'encyclopédie UNIVERSALIS).

 

Je vous propose de passer en revue l'histoire de cette rubrique.

Je distingue plusieurs périodes qui correspondent chacune à une forme stable de ces pages.

 

Après un début plutôt conventionnel, se succèdent des pages pleines de créativité dans lesquelles se sont essayés nombre de grands noms de la Bande Dessinnée : Dineur, Tillieux, Paape, Peyo, Jidéhem, Brouyere, Roba, jannin, Duchateau, Tome et Janry, Franquin, Geerts, Lambil, Deliège, Laudec, Glem, Joan, Midam, ernst, Wasterlain, Bercovici, Bédu, Clarke, Seron, Fournier, Malik, Kox, Trondheim, Zidrou, Cauvin,  .... etc etc

 

Bonne lecture.

 

1938 - 1951

 

Cette période a trois  caractéristiques :

- le format des jeux dépasse rarement le 1/4 de page

- on trouve bon nombre de jeux d'origine anglo-saxone (Nbdrawing, one line, ...)

- les seuls auteurs bien identifiés ayant participé à ces pages sont Dineur (Tif et Tondu) et Tillieux (Gil Jourdan).

 

Dès le n° 4 de 1938 apparaissent le classique des jeux de journaux : des mots croisés. Je n'en connais pas l'auteur (ou les auteurs) mais leur difficulté est bien adaptée à un public d'adolescents.

 

Dans les numéros suivants, en plus du MAH-JIC COLORS et de traditionnels mots croisés, apparaissent d'autres jeux. S'y ajoutent ponctuelement des énigmes logiques, culturelles ou mathématiques.

Dans le numéro 5 le lecteur découvre un puzzle.

 

Dans le numéro 6 apparait un jeu collectif, sorte de jeu de l'oie dans un labyrinthe. Ce jeu est signé Wo ?

 

Dans le numéro 7 c'est un, ou plutot plusieurs, dessins cachés

 

Numéro 10 : apparition du premier "One Line"

 

Toujours en 1938, dans le numéro 14 est publié un classique des jeux : un rébus

 

Dans le numéro 36 de 1938 apparait une nouveauté.

Il s'agit de résoudre une énigme policière posée en 2, 3 cases. la rubrique s'intitulé "Les enquetes de FLUP détective" et est dessinée par Dineur.

 

L'exercice est difficile mais  Dineur réussira à en réaliser 194 entre 1938 et 1946.

 

Peut être Flup Détective a t'il inspiré la célèbre rubrique de Pif Gadget qui lui ressemble beaucoup  "Ludo détective" ?

 

Dans le numéro 23 de 1939, Dineur crée une nouvelle rubrique jeu intitulée : "Voyez-vous les erreurs ?"

Il s'agit de détecter les fautes d'orthographe, de grammaire et les contresens (des "fake News" avant la lettre !)

 

Toutes ces différentes rubriques  alterneront jusqu'en 1952.

 

Citons en particulier pour cette période une rubrique non signée et intitulée "Soyez perspicace". Elle fera une vingtaine d'apparitions au cours de l'année 1946.

Copyrightée "World Press" je n'ai pas identifié avec certitude le dessinateur qui a produit ces 1/4 de pages. 

La signature "Rick" ou "Vick" (vue une seule fois dans cette série, cf dessin ci dessous) vous permettra peut être de l'identifier (serait ce bien Victor Hubinon) ?

 

Retour au sommaire

1952 - 1963

 

à suivre ...